Faleh Ibn Nafi' al Haddadi - Partie 8

Publié le par Kamaal As-Salafii Al-Maghribii

Mise en garde contre le site " Al Athari"


Voici un résumé de mise en garde contre le site " Al Athari", site soutenu par Fâlih et son compère Fawzi Al Athari.



Cheikh Sâlih As Souhéïmi, qu’Allâh le préserve :

« Ceci est un conseil adressé à tous ceux qui utilisent Internet, plus précisément à ceux qui l’utilisent à mauvais escient : ils ne reviennent pas aux savants, ils diffusent leurs poisons, ils divisent Ahl As Sounna.

Cet outil est à double tranchant : on peut l’utiliser dans le bien comme dans le mal.

Que le musulman prenne garde à ce qu’il dit : il doit se préserver de porter atteinte à l’honneur des musulmans en général et des savants en particulier.

Il doit vérifier la source de ses informations, faire attention à ce qu’il va dire : de qui et de quoi il va parler.

Qu’il sache qu’Allâh est aux aguets, qu’Il sait ce que l’Homme cache dans son for intérieur.

Que les étudiants et les prêcheurs saisissent le danger ces sites Internets et de ce qui y est diffusé comme laxisme et exagération.
Il faut qu’ils reviennent aux savants.

Que les musulmans en général et les étudiants en particuliers ne s’appuient pas sur ces sites pour prendre leurs informations car beaucoup de ces sites sont extrêmement empoisonnés. Il suffit de savoir qu’ils dénigrent les savants. Ils ont oublié qu’Allâh a dit au sujet de ceux qui se sont moqué du Prophète et de ses compagnons :

«Et si tu les interrogeais, ils diraient très certainement: "Vraiment, nous ne faisions que bavarder et jouer." Dis: "Est-ce d'Allâh, de Ses versets (le Coran) et de Son messager que vous vous moquiez?"

Prendre la science des sots, des ignorants et des utilisateurs de ces sites douteux qui ne sont pas pour la plupart exempts de laxisme et d’exagération est une faute majeure.

J’attire l’attention de mes frères sur un site contre lequel nous devons obligatoirement mettre en garde : « Al Athari ». Beaucoup de ce que diffuse ce site divise la communauté, provoque l’inimité entre les savants et les étudiants, attise le trouble actuel.
Nous avons, moi et d’autres, conseillé les responsables de ce site à maintes reprises mais en vain.
Nous avions adressé à cheikh Rabi’ une lettre et une autre adressée à cheikh Fâlih. Ces deux lettres étaient privées. Mais ce site a dérobé celle adressée à cheikh Rabi’ et l’a diffusé sur le net sous ce « grand titre » : « Les savants de Médine mettent en garde contre cheikh Rabi’ ».

En réponse à cet article :

Tout d’abord, qui t’a dit oh miskin ! Oh ignorant ! que nous prétendions être des savants ? Ton but par ce titre est de semer le trouble entre nous et nos savants par rapport à qui nous sommes de petits élèves.
Tu as diffusé cela sans autorisation, et c’est du vol.
Toutes les annotations dans cet article par son auteur et par d’autres qui l’ont suivi sont un poison mortel, ce qui indique bien leurs mauvaises intentions.
Ce site, Al Athari, est rempli de moqueries à l’égard des savants, de déformations des paroles des étudiants, d’ignorance, de stupidités etc…
Par Allâh ! Nous n’osons pas parler en présence de nos savants, encore moins de diffuser des choses sur eux ou de leur attribuer des propos qu’ils n’ont jamais dit.
Par Allâh ! Celui qui écrit dans ce site ne sert pas la Voie Salafi, mais plutôt il divise les salafis ».


écouter



Cheikh Rabi’ Al Madkhali

Dans cet article cheikh Rabi’ compare les nouveaux Haddâdis aux Rawâfidhs, une secte chiite extrémiste mécréante, tout en signalant que ces Haddadis ne sont pas pour autant des mécréants.
Voici leurs points communs :

Ils utilisent la Taqia d’une manière très poussée (technique utilisée par les Chiites qui consiste à cacher ses positions). A la différence que le Râfidhi t’avoue certaines de ses bases et de ses croyances corrompues, alors que ces nouveaux haddâdis ne reconnaissent rien de leurs bases.


On remarque qu'ils utilisent l'anonymat et le secret et qu'ils prennent de grandes précautions pour cacher la réalité de leur identité et de leur état et également dans leur site internet connu sous le nom de "Al-Athari". Même les sociétés secrètes ne les équivalent pas dans leurs manière de se cacher. Ils écrivent sous de faux noms, inconnus et usurpés, et si l'un d'entre eux meurt, on ne peut rien savoir de lui, ni de sa trace.
Par cet agissement ils ont dépassé les rawâfidhs, car ces derniers sont connus, les livres d’histoire, de Jarh wa Ta’dil sont remplis de leurs noms et de leurs cas, malgré qu’ils utilisent la Taqia et la dissimulation afin que beaucoup de leurs positions n’apparaissent pas.

Le rejet (Ar Rafdh) : les rawâfidh ont rejeté Zaïd Ibn ‘Ali lorsque ce dernier s’est allié à Abou Bakr et ‘Omar. De leurs coté, les Haddâdis ont rejeté les fondements de Ahl As Sounna dans le domaine du Jarh wa Ta’dil et ont rabaissé la valeur des imams du Jarh wa Ta’dil et de leurs fondements.
Ils ont refusé les fondements de Ahl As Sounna dans « le calcul du pour et du contre ».


Ils renversent et dénigrent les savants contemporains de la Sounna, ils rejettent leurs règles basées sur des preuves, ils se soulèvent contre eux, dénigrent leur voie et leurs fondements basés sur le Coran, la Sounna, et la voie des Pieux Prédécesseurs.


Ils se dissimulent derrière certains savants de la Sounna par ruse alors qu’en vérité ils les détestent et vont à l’encontre de leurs fondements, voie et positions.
Ce sont les mêmes agissements des rawâfidh quand ils se dissimulent derrière Ahl al Bayt
(la famille du Messager ) alors qu’ils vont à leur encontre dans leurs voie et leurs fondements et qu’ils détestent la plupart d’entre eux. Pourquoi font ils cela ? Pour renverser ceux qu’ils combattent parmi les Partisans de la Sounna, les dénigrer, donner une mauvaise image de leurs fondements et les diviser.


Ils s’enorgueillissent, ils s’entêtent et persistent dans l’erreur. Ils ont une audace étonnante dans la manipulation en faisant passer la vérité pour le faux et le faux pour l’erreur, la vérité pour le mensonge et le mensonge pour la vérité etc.…
Ces choses montrent que ce groupe n’a été mis en place que pour faire la guerre à la Sounna et à ceux qui la suivent.
Ce qui vient appuyer cela est qu’en cette dure épreuve que nous traversons, dans laquelle les juifs, les chrétiens et les sectes égarées affichent ensemble leurs inimités contre la Sounna et ses partisans, tu vois ce groupe en première ligne de cette armée. Ils en sont les plus durs combattants : en effet, ce groupe et son site n’a d’autre occupation que de faire la guerre à Ahl As Sounna et à la Voie Salafi.
Certaines de leurs actions durant ces dures circonstances montrent clairement que ce groupe n’est qu’un complot préparé afin de réaliser de nombreux desseins.


L’alliance et le désaveu par rapport à des personnes comme le font les Rawâfidhs lorsqu’ils s’allient mensongèrement à des gens de Ahl Al Bayt. A la différence que ces haddadis appliquent cela sur des personnes qui sont parmi les plus ignorants, les plus menteurs, les plus débauchés, les plus ennemis de la voie salafi et de ses savants.
Regardez comment ils ont remué ciel et terre lorsque cheikh ‘Oubéïd Al Jâbiri a critiqué un de leurs chefs parmi les enfants: ils ont élevé cet enfant dans l’âge, la science et le comportement, et ils ont complètement dénigré et rabaissé cheikh ‘Oubéïd Al Jâbiri, alors qu’auparavant ils le glorifiaient avec exagération.
Leur situation est comme celle des juifs vis-à-vis de ‘ Abdoullâh Ibn Salâm , un des savants de Bani Isrâïl, qu’Allâh a honoré en le faisant embrasser l’Islâm. Le Messager d’Allâh leur demanda :
« que pensez vous de ‘ Abdoullâh Ibn Salâm? ».
Ils répondirent : « c’est le meilleur d’entre nous, le fils du meilleur d’entre nous. »
Alors le Messager d’Allâh leur dit : « que diriez vous si je vous disais qu’il a embrassé l’Islâm ? »
Ils répondirent : « qu’Allâh l’en préserve ! ».
Alors ‘ Abdoullâh Ibn Salâm leur annonça son Islâm. Et là les juifs dirent : « c’est le pire d’entre nous, le fils du pire d’entre nous ! »
(Voir Sahih Al Boukhâri, hadith 3151).
L’exemple qui illustre la règle est que lorsque les juifs pensèrent que ‘ Abdoullâh Ibn Salâm resterait dans leurs égarements et erreurs ils le vantèrent et dirent « le meilleur d’entre nous, fils du meilleur d’entre nous », puis lorsqu’il proclama la vérité ils changèrent immédiatement du tout au tout : ils le blâmèrent et ils dirent « le pire d’entre nous, fils du pire d’entre nous » et le calomnièrent.
Ainsi agissent les Haddâdis, à d’innombrables reprises, vis-à-vis des meilleurs de Ahl As Sounna. Tout d’abord ils les louent à des fins secrètes, puis quand ils font face à leurs erreurs et qu’ils vont à leur encontre, ils les dénigrent les uns après les autres et leur font la guerre. »


lire


D’autres personnes de science ont mis en garde contre ce site, parmi eux : cheikh ‘Oubéïd Al Jâbiri, cheikh Oussama ‘Ataya Al ’Outaybi, cheikh Khâlid Al Raddâdi, cheikh ‘Ali Ridâ
Vous trouverez ces mises en garde

ici


Voici également la preuve que Fâlih soutient et encourage ce site
C’est une lettre écrite par lui-même et qui est diffusée sur son site.
Dans ce message adressée au site Al Athari il attaque cheikh Rabi’ et le dénigre et en parallèle il défend « Al Athari » en saluant leurs prétendus « efforts au service de la voie de Ahl As Sounna wal Jamâ’a », leurs soi disants « conseils aux musulmans » et ils leurs conseillent de continuer sur cette voie.
lire


L'équipe Al Minhadj

Commenter cet article