Sayyid Qutb - Partie 2

Publié le par Kamaal As-Salafii Al-Maghribii

Ses fautes


Nous allons par souci de simplicité et de brièveté n’en aborder que quelques unes. Mais sachez qu’elles sont nombreuses…


Le comportement de Sayid Qoutb vis-à-vis du noble Prophète Moussa r


Sayid Qoutb dit :

« Prenons Moussa : il est un modèle du chef impulsif et nerveux » (3)



La réfutation


Cheikh Ibn Bâz:


« Se moquer des Prophètes est une apostasie à elle seule » (4)


Cheikh Rabi':


« Moussa est un noble Messager parmi les Messagers doués de fermeté. Il a un très haut rang auprès d’Allâh soubhannahou wa ta’la, et ceci nous oblige à le magnifier et le respecter comme tous les Prophètes et Messagers.


Allâh a dit à son sujet :


« Ô vous qui croyez! Ne soyez pas comme ceux qui ont offensé Moussa. Allah l'a déclaré innocent de leurs accusations, car il était honorable auprès d'Allah. » (S33 /V69)


Et Il dit :


« Moi, je t'ai choisi. Ecoute donc ce qui va être révélé. » (S 20/ V 13)

L’imam Al Boukhari a rapporté dans son Sahih d’après Ibn Massoud, qu’Allâh l’agrée, ce récit :


« le Prophète r a partagé un jour des biens. Un homme a dit alors : « certes, ce partage n’a pas été fait pour le visage d’Allâh ». Je suis donc allé voir le Prophète r et je l’ai informé de ce qui s’était passé. Il se mit en colère à tel point que j’ai vu la colère apparaître sur son visage. Puis il dit : « qu’Allâh accorde Sa miséricorde à Moussa : il a certes subi beaucoup plus de mal que cela et il a patienté ». (5) , (6)


Sayid Qoutb et les Compagnons du Prophète r


Il dénigre le califat de ‘Outhman qu’Allâh l’agrée :

« Le califat de ‘Ali est une extension naturelle du califat de ‘Oumar et de Abou Bakr. Quant à celui de ‘Outhman, c’est un vide entre les deux » (7) , (8)


Il qualifie le noble Compagnon Abou Soufian, qu’Allâh l’agrée, de mécréant:

« Abou Soufiane, c’est cet homme qui a fait endurer à l’Islam et aux musulmans ce dont est rempli les pages de l’histoire et qui ne s’est converti que quand la victoire de l’Islam a été établi, c’est donc l’Islam des lèvres et de la langue et non l’Islam du cœur, des sentiments et de la conscience, et l’Islam n’a pas atteint le cœur de cet homme. » (9),(10)



La réfutation


Allâh dit :


« Les tout premiers (croyants) parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils L'agréent » (S 9/ V100)

Le Messager r dit :

« N’insultez pas mes compagnons ! Car par Celui dont mon âme est dans la main, si l’un de vous dépensait une quantité d’or équivalente à Ouhoud, il ne parviendrait pas à un moudd de l’un d’eux ni à la moitié » (11),(12)


Le sens de « La Ilaha Illa Allâh » selon Sayid Qoutb


« … La Ilaha Illa Allâh : A Allâh seul appartient la Hakimia… »(13) En expliquant la Hakimia (14) par le destin et la législation.



La réfutation


Cheikh Salih Al Cheikh:


L’explication de « La Ilaha Illa Allâh » par « A Allâh seul appartient la Hakimia » est la même explication que celle donnée par les Khawarij. En effet, ces derniers ont expliqué le Tawhid par le Tawhid du Jugement en s’appuyant sur la parole d’Allâh « Le jugement appartient à Allah, le Très Haut, le Très Grand » (S 40/V12) et « Le pouvoir n'appartient qu'à Allâh » (S12/V40).

Certes il faut rendre Allâh unique dans le jugement, et cela entre dans le Tawhid de l’adoration. En te soumettant à la loi d’Allâh, tu L’a adoré, et Lui seul mérite cette adoration.

Mais en expliquant « La Ilaha Illa Allâh » par « Allâh seul appartient la Hakimia » cela revient à dire que veut que le « Ilah » signifie le Juge. Ceci est une erreur car ni dans la langue, ni dans les coutumes, ni dans le Coran ne se trouve cette définition. Le terme « Ilah » n’est que « celui qui mérite l’adoration »(15) .


Cheikh Rabi':


« Où est donc le Tawhid de l’Adoration avec lequel sont venus tous les Prophètes et qui est le vrai sens de La Ilaha Illa Allâh ? » (16)


Sayid Qoutb dit que le point de divergence entre les Messagers et les mécréants n’était pas dans l’adoration mais dans la seigneurie. (17)


La réfutation

Cheikh Rabi':

Les mécréants reconnaissaient le Tawhid de la seigneurie dans beaucoup de versets mais ils s’opposaient au Messager d’Allâh r concernant le Tawhid de l’adoration.
Allâh dit : « Quand on leur disait: "Point de divinité à part Allah", ils se gonflaient d'orgueil » (S 37/V35)
Et Il dit : « Réduira-t-il les divinités à un Seul Dieu? Voilà une chose vraiment étonnante » (S38/V5) (18)


Le Takfir des sociétés islamiques


Sayid Qoutb dit:


« Entrent dans le cercle de la société antéislamique ces sociétés qui prétendent être musulmanes. Elles n’entrent pas dans ce cercle du fait qu’elles croient en la divinité d’un autre qu’Allâh et non plus parce qu’elles vouent les rites d’adoration à autre qu’ Allâh, mais parce qu’elles n’adorent pas Allâh seul dans l’organisation de leurs vies. Même si elles ne croient pas à la divinité d’un autre qu’Allâh, elles donnent la plus particulière des particularités de l’adoration à autre qu’Allâh, ainsi ils donnent Al Hakimia à autre que Lui. »
Ensuite Sayid étaie son argumentation en avançant que les sociétés desquelles il parle:
« ou bien affichent clairement la laïcité et l’éloignement de la religion
ou bien annoncent qu’elles respectent la religion mais malgré ça excluent la religion de leurs règlementations sociales.
Ou bien elles inventent des lois et prétendent que ce sont les lois d’Allâh.
Au final toutes ces sociétés antéislamiques ne sont pas islamiques » (19)


La réfutation


Cheikh Rabi' :

« On constate que Sayid Qoutb ne prête aucune attention au Polythésime des tombes, l’exagération vis-à-vis de la famille du Prophète r et des wali en croyant qu’ils connaissent l’invisible et qu’ils dirigent l’univers, et en leur faisant des offrandes, en versant des larmes et en se recueillant auprès de leurs tombes et autres, en les invoquant etc….

Sayid ne juge les gens que parce qu’ils vont à l’encontre de la Hakimia, et c’est cela son explication de La Ilaha Illa Allâh comme nous l’avons vu plus haut.
De même il ne rend mécréant les gens que pour la laïcité et ce qui en découle en exagérant à l’extrême sur ce point prétextant que cela va à l’encontre de la hakimia. Ainsi il rend mécréant les sociétés islamiques.
Effectivement sa parole s’avère être vrai concernant les laïques, et cette catégorie de personnes est faible dans la société, mais elle est fausse et injuste concernant la majorité des gens. En effet, beaucoup d’eux détestent la laïcité et les laïques quand ils savent d’eux cela, et beaucoup ne savent pas ce qu’est cette laïcité. Donc, dans la généralité ils sont musulmans et ils ont des innovations et des affabulations, et quand on leur explique la vérité de la laïcité, ils la combattent elle et ses partisans.
Donc, Sayid Qotb emprunte un chemin dans le takfir des gens qu’aucun savant musulman n’approuve, et il parle à la légère dans le domaine de la hakimia, il rend mécréant l’ensemble des gens sans qu’ils aient commis de péchés et sans établir la preuve et sans prêter attention aux distinctions faits par les savants dans ce chapitre.
Et d’un autre côté, il ne donne aucune importance au polythéisme se rapportant aux tombes que commettent les Rawafidh et les Soufis extrêmistes et ceux qui les suivent. Il ne voit pas dans ce sujet et dans beaucoup d’autres que ce polythéisme est une négation du sens de La Ilaha Illa Allâh !
C’est pour cela que tu peux voir les Khawarij, les Rawafidh (20) et beaucoup de Ahl Al Bida’ accueillir avec joie et fierté son manhaj et ses livres et se servir de ses paroles et ses commentaires. » (21).


Sayid qoutb professe la croyance de Wahdatoul Woujoud et du Houloul (22), (23), (24)


La réfutation


Cheikh Al ‘Outhaymin:


« J’ai son commentaire de sourat Al Ikhlas dans lequel il dit une parole grave qui va en contradiction de la croyance de Ahl As Sounna wal Jama’a. En effet, son commentaire montre qu’il prêche la croyance de wahdatou al woujoud… » (25)



Sayid dit que le Coran est crée


...en parlant du Coran :


« La question essentielle dans ce miracle, c’est la question même de toute la création d’Allah et c’est comme la création d’Allah dans toute chose et dans la création des gens. »(26)

Il dit après avoir parlé des lettres séparées :
« mais ils ne sont pas en mesure d’en écrire comme ce Livre car c’est la création d’Allah et non celle de l’homme »(27)


Et dans l’interprétation de sourate Sad:


« Et cette lettre « Sad », Allah jure par elle comme il jure par le Coran qui est un rappel et cette lettre c’est la création d’Allah car c’est Lui qui lui a donné existence, en lui donnant existence sous la forme d’une voix dans les gorges des gens. » (28), (29)


La réfutation


Le savant ‘Abdullah Ad Douwaysh:


« C’est la parole des Jahmia et des Mou’tazilia, ceux qui disent que le Coran est crée. Quant à Ahl As Sounna, ils disent que le Coran est la parole d’Allâh, descendue, non créée. » (30)



Sayid Qoutb commente l’élévation d’Allâh sur Son Trône comme étant la domination sur la Création (31)


La réfutation


Cheikh Ibn Bâz:

« Son propos est faux, il nit Al Istiwa. (32) Cela montre qu’il est pauvre et qu’il est perdu dans le Tafsir » (33)


Les différents savants qui ont mis en garde contre Sayid Qoutb


Ils sont nombreux, parmi eux :

Cheikh Ibn Bâz, Cheikh Ibn ‘Outhaymin, Cheikh Al Albani, Cheikh Rabi'Cheikh, Al Fawzan Cheikh, ‘Abdoulmouhssin Al ‘Abbad, Cheikh Salih Al Cheikh, Cheikh Abdoullah Ad Douwaysh (ne pas confondre avec l’égaré Ibrahim Ad Douwaysh), Cheikh An Najmi, Cheikh Al Jabiri, Cheikh Hammad Al Ansari, Cheikh Al Ghoudayan, Cheikh Al Louhaydan,
et d’autres...

Publié dans Sayyid Qutb

Commenter cet article