Al Ikhwan Al Muslim - Partie 8

Publié le par Kamaal As-Salafii Al-Maghribii

Sixième fondement : celui qui dirige l’appel n’est ni savant, ni étudiant en sciences religieuses, mais c’est un membre du parti qui atteint un certain niveau dans l’organisation.

Depuis l’époque d’Adam –paix sur lui– les gens suivaient le plus savant d’entre eux, si tu lis l’histoire des fils d’Israël  tu verras qu’ils étaient derrière le plus savant de leur religion, qu’il soit rabbin sur le faux ou sur la religion de Mussa –paix sur lui–, falsifiée ou pas, l’essentiel chez eux était de suivre le plus savant en religion. A l’époque de ‘Issa –paix sur lui– et après, à l’époque du prophète –que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui– on suivait le plus savant en religion, le prophète –que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui– envoyait le plus instruit en religion parmi les compagnons, comme Mu’adh Ibn Jabal et d’autres, et aussi après le prophète –que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui– à l’époque des Califes bien guidés, des empires Omeyyades, Abbassides, Mamalik et Ottoman, jusqu’à l’époque de Hassan Al-Banna qui nous a enseigné que celui qui guide l’appel n’est ni savant ni étudiant en sciences religieuses, mais c’est un membre du parti qui est arrivé à un certain niveau, ce qui fait de lui un responsable des savants et des étudiants en science religieuse, des cours religieux, à la manière du gouvernement où le président est responsable du peuple même s’il n’est pas savant.

Les frères musulmans ont fondé un état où le responsable n’est pas un savant, mais une personne qui exécute les ordres, respecte les statuts et sert cette idéologie, obéissant et tenace, et c’est cela qui va le conduire à devenir le guide suprême du groupe. Donc un état qui n’a aucune relation avec la science religieuse, mais un état fondé et prêt a gouverner avec son président, ses assemblées et ses représentants au cas où le renversement du pouvoir réussirait. Il s’agit aussi d’un état démocratique qui n’a aucune relation avec le mal des innovations ou autres choses dans ce sens, l’essentiel est de respecter ses statuts comme dans les pays démocratiques où on demande de respecter le système, ainsi tu as le droit de choisir ce que tu veux, tu fais la prière ou tu ne l’as fais pas ! Et parmi les frères musulmans, il y a des personnes qui ne prient pas, soufies ou non ! Et parmi les frères musulman il y a des soufis, des mystiques et d’autres (innovateurs), nous l’avons déjà rappelé et cela fait partie des fondements de Hassan Al-Banna.

Publié dans Les Frères Musulmans

Commenter cet article