Les Chiites - Partie 2

Publié le par Kamaal As-Salafii Al-Maghribii

Les Chiites et la Taqya :



La Taqya chez les Chiites est le fait de dissimuler sa vraie foi et ses vraies croyance aux autres. En fait cela correspond tout simplement au mensonge qui fait partie des grands péchés…


Les Chiites attribuent ces paroles à l’Imam Dja’far As-Sadiq :

[center]« Neuf dixièmes de la religion sont de la Taqya(dissimulation), c’est pourquoi celui qui ne dissimule pas n’a pas de religion. »

(Al-Kafi : vol 9 p.110)


« Mélanger vous avec eux (sunnites) de l’extérieur, et opposer vous à eux intérieurement. »

(Al-Kafi : vol 9 p116)


Ils prétendent et font croire aux Musulmans ignorants qu’ils sont la 5ème école de jurisprudence, qu’ils ont cessé d’insulter les Compagnons, que rien ne les séparent des sunnites si ce n’est quelques détails, alors qu’en fait ce sont de perfides menteurs qui trompent les musulmans naïfs, mais ne peuvent rien contre ceux qui s’accrochent au Coran et la Sounna selon la compréhension des Salafs, car Allah a désigné dans cette communauté des Savants qui n’ont cessé et ne cesseront de réfuter ses sectes égarées.



Les Chiites et le Mariage Temporaire ou Mout’a :



Chez les chiites, la Mout’a signifie le mariage temporaire. Cela est permis chez eux. En fait c’est plus proche de la prostitution que du mariage ! (un mariage temporaire peut durer 5 minutes ! ! !)

Al Qummi et Al-Kashani ont rapporté de l’Imam Dja’far As-Sadiq :

« La mout’a est ma religion et la religion de mes ascendants. Celui qui la pratique, pratique notre religion, et celui qui la renie, renie notre religion et croit en une autre religion. »

(« Tafssir Minhadj Ous-Sadiqin » tome 2 p 495 et « Man la yahdourouhou Al-Faqih » tome 3 p 366)

Ils ont prétendu que le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit :

« Celui qui pratique la Mout’a ne serait-ce qu’une seule fois, n’aura plus à craindre la colère d’Allah. »

(« Tafssir Minhadj Ous-Sadiqin » tome 2 p 493)


« Celui qui quitte ce monde sans avoir pratiqué la Mout’a, viendra le jour dernier avec le sexe mutilé (l’organe coupé). »

(« Tafssir Minhadj Ous-Sadiqin » tome 2 p 495)

« Celui qui pratique la Mout’a ne serait-ce qu’une seule fois, n’aura plus à craindre la colère du Tout Puissant. Celui qui pratique la Mout’a deux fois sera ressuscité avec les bons, et celui qui pratique la Mout’a trois fois me concurrencera au Paradis. »

(« Man la yahdourouhou Al-Faqih » tome 3 p 366)

Quel concept alléchant pour une personne dont la foi ne lui permet pas de se préserver de l’adultère et de la débauche. Le chiisme lui permet d’assouvir tous ses désirs ! ! !

QU’ALLAH NOUS PROTEGE DE L'EGAREMENT !! AMINE

Publié dans Les Chiites

Commenter cet article